Accès à la pyramide

Avant de monter sur le plateau du monte charge situé au centre de la pyramide, les pierres ont toutes faites un trajet d’approche de 900 KM pour les granites, 20 KM pour les pierres de parement et 400 m pour les pierres de remplissage.

Les pierres se trouvent très proches de la base de la pyramide, mais au niveau zéro, il faut encore les élever au niveau 5 m qui est le niveau du plateau du monte charge, ce qui n’est pas rien pour des millions de pierres et des mégalithes de 65 t.

Le site de la pyramide lui même nous donne l’indication de la solution utilisée.

On ne compte pas moins de 5 grandes fosses à proximité de la pyramide:

  • Deux sur la  face sud dont les centres sont espacés d’environ 120 m, dans les quelles on a trouvé deux embarcations démontées.
  • Deux sur la face Est à 33 m environ de la base de la pyramide dont l’axe est parallèle à la base Est et dont les centres sont espacés d’environ 120 m.
  • Une située un peu plus loin à l’est orientée dans le sens de la chaussée d’accès dont le centre est à 90 m environ de la base de la face Est.

Les fosses Est sont très semblables, environ 50 m de longueur, 7 m de largeur et 6 à 8 m de profondeur.

Ces fosses sont appelées fosses à barque par le « consensus » en référence aux barques trouvées dans les deux fosses sud.

Mais je suis d’accord avec cette appellation, car je pense qu’elles auraient pu contenir des embarcations spéciales, des flotteurs submersibles, comme dans la pyramide se Saqqarah, pour élever les blocs d’une hauteur de quelques mètres, les posant sur la plate forme d’accès à la galerie d’entrée dans la pyramide.

La fosse la plus orientale parallèle à la chaussée va devoir soulever le plus gros mégalithe pesant 65 t.

Mais où est l’entrée de la pyramide?

Quand on regarde attentivement la face Est de la pyramide à l’aide de Google Street, on trouve cette disposition en son centre: (information mondialement accessible)

EntréeFlèche

J’y trouve ceci:

Entrée-Porte

Sur 3 niveaux les blocs sont empilés verticalement les uns au dessus des autres sans décalage et forment un couloir de 3 assises de hauteur, soit 1.49 + 1.24 + 1.22 = 3.96 m et 2.1 m de largeur. ( les hauteurs d’assises sont prises dans les mesures de F.Petrie), avec au milieu une hauteur supplémentaire de 1.12 m sur une largeur de 1.2 m

On peut observer sur la droite un bloc gris taillé sur deux assises, chose exceptionnelle dans la pyramide et encore plus exceptionnel au niveau de la base, un bloc en bas à gauche de l’entrée qui au lieu de faire 1.49 m de hauteur ne fait que 0.55 m, un autre bloc repose sur lui qui dépasse le niveau de l’assise, lui même supportant un autre bloc moins haut qui permet de retrouver avec  trois empilages, le niveau de deux assises.

Mais ce n’est pas tout, il y a sous le deuxième bloc en hauteur à droite trois petites pierres pour ajuster son niveau en hauteur.entrée-1-Détails

Tout ça ressemble à du remplissage, pas à la rigueur constructive que l’on retrouve partout ailleurs dans la pyramide au niveau de la base!

Sur la photo on a du mal à situer les blocs de la cinquième et sixième assise qui ont été bien massacrés, il faudrait aller analyser sur place ce qu’il en est exactement.

linteau0

A ce niveau on n’a pas encore besoin de linteau, puis qu’étant au bout de l’assise, à part le bloc du parement, il n’y a pas de charge au dessus.

Sous réserve de vérification au niveau de la cinquième et sixième assise il semble bien qu’on ait à faire à la véritable entrée de la pyramide, qui avec une section de 6 x 2.1 dans la roche initiale, plus un couloir de même largeur dans la sixième et la septième assise, donne une section de 8.06 x 2.1 m capable de recevoir tous les blocs, même les plus gros mégalithes redressés, qui présente sans leur dispositif de roulement une section dont les plus encombrantes font de 1.74 x 6.3 m ou 1.5 x 7.03 dans l’entrée.

On ne sait pas en cet endroit de la pyramide où commence le rocher original, il se peut donc que l’on ait sur une certaine profondeur d’enfoncement horizontal dans la pyramide, la répétition de cette disposition:

entrée1-special

qui interrompt le décalage des blocs de remplissage qui forment un chaînage, afin de présenter un mur vertical à parois alignées, puis on devrait trouver rapidement, pour donner un toit à la galerie, l’apparition, d’abord de linteaux, puis au bout d’une certaine longueur quand la pression des pierres le justifie de doubles toits semblables à celui de l’entrée nord.

A l’endroit de cette ouverture, le parement de la pyramide n’a pu être terminé qu’après l’inhumation du roi et le colmatage de tous les volumes intérieurs compromettants. Sans étudier précisément cet emplacement on ne peut savoir à priori quelle a été la stratégie de fermeture définitive de la pyramide.

Pour apporter la preuve irréfutable que l’on a bien à faire ici à la véritable entrée rebouchée, de la pyramide, il faut trouver le premier linteau.

Et pour ça obtenir la permission d’enlever quelques pierres, ce qui sera plus facile à faire qu’obtenir l’autorisation de le faire!

Première élévation des blocs:

Se pose maintenant la question, pourquoi élever les blocs sur une plateforme d’attente en hauteur, quand le niveau d’entrée est sur la base?

La réponse vient de la construction des 5 premières assises, il fallait un dispositif extérieur d’élévation des blocs pour les amener successivement aux niveaux 1.49 puis, 2.74, 3.96, et 5.08 m.

Mais il fallait ajouter à ces valeur une surélévation d’environ 50 cm pour lancer les blocs posés sur leurs roulement sur une rampe afin de premièrement leur faire gagner leur emplacement définitif, mais aussi les faire basculer pour leur faire quitter sans effort leurs dispositif de roulement.

Il reste sur le parvis de la pyramide, la trace de ces élévateurs, qui sont ce que le consensus nomme les « fosses à barques solaires ».

Sur le même principe que celui appliqué dans la pyramide se Saqqarah, ces fosses étaient remplies d’eau et recevaient des flotteurs submersibles capables d’élever les blocs.

Comme cette question personne jusqu’à présent ne se l’ai posée, les archéologues professionnels ou amateurs n’ont pas étudié attentivement le sol de ces fosses pour en connaître la profondeur originelle, les informations précises manquent. Aujourd’hui on doit y trouver pas mal de sable et de gravats au fond.

Néanmoins la forme allongée et étroite de la section horizontale de ces fosses est tout à fait appropriées à la fonction de puits élévateur à flotteurs coulés.

Ainsi à l’emplacement de ce qui fut plus tard le temple d’en haut, qui est représenté aujourd’hui  par un pavement en basalte bien dégradé, devait se tenir une plateforme provisoire à 5.5 m de hauteur environ, adjacente au moins aux barques solaires les plus orientales.

Cette plate forme se prolongeait par une rampe donnant sur l’entrée de la pyramide.

Posés sur leurs roulements, les blocs dévalaient cette rampe pour parcourir les 110 m de la galerie d’accès, pour y être ralentis par une rampe montante de même hauteur afin de se présenter à vitesse nulle, devant le pas de chargement

 

Dévalant la plateforme de chargement, les blocs entraient donc dans la pyramide à la vitesse de 37 KM/H et mettaient 12 s pour arriver au seuil de chargement.

On comprend mieux ici, la nécessité d’un système de mobilité des blocs à rouleaux très performant.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s