Complexe mortuaire

3EtagesMonteCharge-CM

Le complexe mortuaire de Chéops ne présente aujourd’hui aucune trace directe de présence dans la pyramide, si ce n’est l’image floue délivrée par la « radiographie  » aux muons du projet « Scan Pyramid ».

Sa présence est trahie de façon indirecte par deux particularités de la pyramide:

.La niche de la chambre basse qui a fait de la chambre basse une antichambre provisoire donnant sur le puits d’accès au complexe.

. L’empilement de mégalithes sur la chambre haute

Pourquoi donc cette énorme structure faite de mégalithes de granite au dessus du plafond de la chambre haute?

  •  Pour la résistance à l’écrasement par le poids de la pyramide rien ne justifie cette superstructure, le petit toit compact de la chambre basse qui a 20 m de pierres en plus de pression a très bien tenu.
  • Rien ne la justifie non plus au plan de l’hydraulique.

Quand les murs de la chambre haute ont été posés, l’altitude de l’assise est 49 m et il y a face au déboucher de la cage qui amène les blocs, la grande galerie en cours de terminaison, elle fait encore un grand trou de 27 M² sur  la surface de l’assise, ce trou aurait empêché de poser les chevrons nord du toit de la chambre haute si l’on avait voulu fermer le volume de la chambre haute directement par les chevrons, comme ce fut fait pour la chambre basse. Ce n’était pas une erreur de conception de la chambre haute, mais la mise en oeuvre d’un plan visant à construire le complexe mortuaire.

Car la pose des chevrons à cet endroit aurait donné un relief à l’assise et les constructeurs avaient besoin entre la cote + 52 m et la cote +60 m d’une assise bien plane pour construire le complexe mortuaire.

Le seul moyen pour satisfaire ce besoin était de rehausser les chevrons du toit au dessus de la cote + 60 ce qui fut fait par cet incroyable empilage de mégalithes.

Il y avait conflit réciproque entre les deux constructions, chambre haute et complexe mortuaire.

Chacune des deux constructions se partageant la cage de l’ascenseur du premier étage.

Les mégalithes de la chambre haute dégageaient vers le sud à leur arrivée sur l’assise pour rejoindre leur logistique de pose, les blocs du complexe mortuaire dégageaient vers le nord avec leur logistique de pose. Ainsi les deux constructions pouvaient s’élever en même temps sans se gêner.

Il est évidemment impossible pour le moment de parler de la construction du complexe mortuaire, l’information sur celui-ci manque totalement!

Cependant on peut se douter que l’architecture du complexe mortuaire obéit aux même règles de construction que les chambres connues.

D’abord une antichambre qui donne sur la cage d’accès, dans une position symétrique à celle de la chambre basse, possiblement identique à la chambre basse, en position centrale cette antichambre se place juste au dessus du toit de la grande galerie et le conduit oblique nord de la chambre haute (conduit de « ventilation ») a du être déplacé de 4 m vers l’ouest pour laisser la place.

Puis la chambre mortuaire proprement dite de construction semblable à celle de la chambre haute en granite avec des joints étanches car éternité ne rime pas avec humidité, cette chambre étant accédée par un corridor de liaison avec l’antichambre, corridor sans doute obturé de façon étanche par un monolithe après l’inhumation. Il y a peut être des chambres complémentaires contenant du mobilier funéraire?

Cependant une chose me paraît certaine, il n’y a que 8 m entre la cote 52 et 60, les toits de l’antichambre et de la chambre mortuaire, sont forcément au même niveau et s’ils sont au même niveau ils ne peuvent pas être cote à cote car alors ils se seraient mutuellement gênés pour être posés car il n’y a pas l’espace pour surélever un toit.

Ils sont donc plus ou moins dans le prolongement l’un de l’autre.

Quelle orientation pour le faîte? Forcément nord-sud.

Pourquoi? Parce que dans l’axe nord sud, il y a sous le complexe mortuaire toute la maçonnerie de la grande galerie qui prend appui sur le soubassement rocheux, les constructeurs pouvaient donc « à l’économie » allonger le bâtiment.

Dans le sens Est-ouest il aurait fallu depuis la base monter une maçonnerie sur 52 m de hauteur spécialement pour le complexe mortuaire.

C’est ce que confirme l’image de « scan pyramid » avec son « big VOID »

cheopscomplexe

Donc toute la complexité de gestion des mégalithes, n’était pas justifiée par le fait de construire la chambre d’alimentation en eau d’un ascenseur, mais par la construction du complexe mortuaire du roi juste à à coté.

 

Niche de la chambre basse

Chambre des herses

Herses et sarcophage factices

Talon d’Achille ?