Lecture Hydraulique de la Pyramide de Saqqarah

La pyramide à degrés de Saqqarah attribuée au roi Djoser est la toute première des grandes pyramide en pierre de taille, avant elle les rois se faisaient enterrer sous des mastabas en brique crue et leurs tombes ont toutes été visitées, peut être même d’abord par leurs successeurs!

Base 121 x 109 m hauteur 62 m, volume 270 000 M³ rayon de la sphère de protection 25 m, 2.16 millions de pierres moyennes 0.125 M³, 300 KG.

L’idée de base de la grande pyramide, n’était pas d’entasser des pierres au dessus d’une chambre mortuaire en sous-sol, ce qui est parfaitement inutile au plan fonctionnel, mais qui a été interprété par les archéologues comme une expression de l’ego surdimensionné des rois.

Je pense que la fonction d’une grande pyramide est de créer en son sein une sphère de protection  pour y placer le roi en son centre afin de mettre le plus de pierres possibles entre son sarcophage et les agressions extérieures.

Ce dispositif déjà impressionnant étant doublé d’une mise en scène propre à égarer et confiner les visiteurs non invités dans une impasse, pour prévenir toute recherches dangereuses pour la dépouille mortelle du roi.

Dans cette pyramide, le scénario de diversion a été créé d’abord par le fait de laisser bien en vue, le lest creux du puits central, qui a été baptisé aussitôt trouvé par l’archéologue Français bien connu JP.Lauer « caveau de Djoser ». De plus les aménagements des galeries et puits attenants en sous sol ont complété le tableau.

A ce jour il faut bien reconnaître que cette stratégie est un succès à 100%, 4 500 ans de durée ont fait la démonstration que cette taille de pyramide suffisait pour protéger le roi, alors pourquoi ses enfants et petits enfants ont-il fait la course au gigantisme?

Manifestation d’ego ? Besoin de sécurité? on saura peut être une jour en leur rendant visite.

Ainsi la pyramide de Saqqarah est le produit d’une innovation technique dans au moins deux domaines: Extraire et tailler des pierres par millions, les élever « facilement » dans la pyramide.

Pour ce qui est de l’élévation des pierres, la pyramide met bien en évidence son procédé en nous montrant 11 puits sur la face orientale et un gigantesque puits central, ce dernier nous donne l’information sur l’existence d’un lest pour stabiliser un flotteur, les premiers nous renseignent sur la hauteur de levage des puits.

Les puits orientaux ont une profondeur de 33 m sous la base de la pyramide, leur plan vertical coupe la face orientale de la pyramide à la cote 20 m hauteur du deuxième degré, ce qui est donc leur capacité l’élévation en hauteur.

PlanPuitsPyramide

Les pierres parviennent de l’extérieur à travers une galerie horizontale au niveau de la base, les puits sont prolongés par des cages qui traversent l’assise.

Ces puits contenaient des flotteurs capables d’élever des pierres en un seul mouvement jusqu’à une hauteur de 20 m.

Ayant une section de 3.5 M² leur capacité en charge maximum est de l’ordre de 1 t, alors que le puits central avec sa section de 49 M² peut lever à 20 m des blocs de 24 t.

Tous ces puits sont prolongés dans leur partie inférieure à – 33 m par des galeries horizontales qui convergent vers le puits central, ce même puits central est relié à un autre puits de mêmes dimensions situé 300 m plus loin en dehors de la pyramide et relié à ce dernier par une galerie toujours existante.

On peut interpréter ceci comme étant un dispositif reliant tous ces puits entre eux, pour leur donner le même niveau d’eau, le puits extérieur toujours accessible permettant d’ajouter ou retrancher de l’eau dans le circuit à volonté.

Le fait que la pyramide mesure 62 m de hauteur et que la portée de l’ascenseur soit de 20 m suggère qu’il y ait encore dans la pyramide 2 étage supplémentaires en hauteur, avec probablement moins de puits en parallèle. Ces étages non trouvés, mais non recherchés sont encore nichés dans le corps de la pyramide.

Il est douteux cependant que le puits central dispose d’un deuxième étage, ce qui permet de penser qu’avec sa capacité en charge de 24 t pour 20 m de portée (ou 15 t pour 24 m) il ait servi à bâtir au cœur de la pyramide, un complexe mortuaire digne du roi Djoser autrement impressionnant que le lest creux laissé au fond du puits, cependant le concept de la sphère de protection en rendra difficile l’approche.

Cet ascenseur est en soi déjà très performant, puisque les opérateurs n’ont qu’à monter sur l’assise en cours de construction à l’aide d’escalier ou d’échelles placés sur une face extérieure, et se laisser descendre depuis ce niveau sur le flotteur pour le couler, ce dernier remontant quand un chargement inférieur au poids des opérateurs les remplace sur le plateau. Le rendement énergétique est supérieur à 90%.

Avec son volume de 270 000 M3, s’il avait fallu 20 ans pour bâtir cette pyramide, le débit moyen de levage eut été de 11 t / heure et un effectif moyen incroyablement faible de 12 opérateurs affectés au levage des pierres sur ces flotteurs eut été suffisant!

L’existence de 11 puits suggère que la pyramide était construite en onze rangées en parallèle, 3 ouvriers suffisent pour tirer/pousser une pierre de 300 KG, l’ascenseur pouvait en monter 4 à la fois avec 12 opérateurs.

La séquence standard aurait pu être la suivante:

  • 12 opérateurs montent sur l’assise en empruntant des échelles posées sur la pyramide.
  • Ils prennent en charge 4 blocs que le plateau vient de faire monter et les font progresser sur la ligne en cours de montage, puis les posent.
  • Ils retournent vers le puits et font couler le flotteur en montant sur le plateau.
  • Ils aident à charger 4 nouveaux blocs sur le plateau, puis remontent sur l’assise.
  • Les équipes se succèdent en rotation.

La séquence la plus longue étant de faire se déplacer les blocs sur l’assise et les poser.

Cet ascenseur est performant, peu coûteux, peu encombrant et d’un fonctionnement simple et statique, cependant ses capacités en charge maximum et débit exprimé en tonnes/jour, sera jugé insuffisant pour construire les pyramides suivantes, dont la prochaine celle de Méidum est déjà 2.3 fois plus volumineuse.

On le remplacera par une deuxième génération de ce flotteur, rendue 4 fois plus performante que la première en s’affranchissant du contre poids.

Et in fine, c’est toujours ce type de flotteur qui aura le privilège de faire monter le roi dans sa dernière demeure le jour de l’inhumation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s