Des lois de la nature et sa dynamique

Les ancien égyptiens, ne nous ont rien laissé d’écrits sur l’état de leurs connaissances des lois qui régissent le mouvement sur terre.

Les hiéroglyphes qui nous sont parvenus étant majoritairement extraits de tombes ou de gravures de temples sont de nature mystique, poétique ou de description de la vie courante.

Il serait vain de chercher la théorie de la relativité dans le cercueil d’Einstein ou les lois de la gravité de Newton dans sa tombe!

Devant cette absence de textes, on a eu tendance à considérer que leur connaissance ne pouvait être supérieure à celle que les grecs ont exprimée à travers leurs savants les plus connus comme Aristote, Ptolémée et Archimède, pour n’en citer que trois, tous formés en Égypte.

Mais c’est faire là une grave erreur, les anciens égyptiens ont eu eux aussi leur « siècle des lumières »… Lire la suite