Chéops merveille du monde

Cette pyramide est trop,

 

Tout y est, trop grand, trop gros, trop lourd, trop précis, trop parfaitement exécuté, calculé, planifié.

146 m de hauteur, 230 m de base, volume 2.6 millions de M3 poids environ 6.5 millions de tonnes.

Le rapport de la hauteur avec la demi base fait la fameuse fraction 14/11 qui est la tangente de l’angle que font les faces avec l’horizontale.

Cette valeur  fait qu’il se trouve que le rapport entre le 1/2 périmètre de la base  et la hauteur fait  44/14 très proche du nombre π, ce qui a entraîné un nombre incalculable de spéculations!

Mais cet angle a d’autres propriétés remarquables que personne n’a encore remarqué à ma connaissance, la tangente fait 14/11 mais le sinus 11/14 et le cosinus fait le sinus², avec une erreur pratiquement négligeable, je pense donc plus prosaïquement que cette valeur a été retenue pour son coté commode car facilitant les calculs fractionnaires qui était la méthode de calcul des anciens égyptiens.

Le consensus estime à environ 2.3 millions de nombre de blocs qui la constituent.

Son parement, la peau de la pyramide, initialement construit avec du calcaire fin issu de la carrière de Turah a presque complètement disparu exception faite de 8 blocs au niveau de la base, son volume de l’ordre de 90 000 M3 soit aurait pu être fait de 90 000 blocs, soit 4% du nombre total.

La pyramide repose sur un socle taillé dans la colline initiale, socle qui forme la base de la pyramide, mais qui n’est pas plat, il comporte en son centre un moignon qui a été mesuré à 6 m de haut là où il est visible dont la base ferait 90 m sur 90 m.

Son intérieur est particulièrement complexe par rapport aux autres pyramides, il contient 3 chambres connues, souterraine, chambre basse dite de la reine, chambre haute dite du roi.

Chaque chambre est accédée par un couloir, descendant pour la chambre souterraine, qui fait 100 m de long en grande partie creusé dans la roche du socle, horizontal pour la chambre basse entièrement maçonné, la chambre haute communique avec la grande galerie, à travers un passage appelé la chambre des herses (dont personne n’a trouvé trace) avec la grande galerie, monument de 47 m de long 2 m de large, 8 m de haut incliné à 26° équipé d’un magnifique plafond à encorbellement.

Depuis la galerie descendante on aurait pu accéder à la grande galerie par un couloir ascendant de 37 m de long incliné lui aussi à 26° s’il n’avait été hermétiquement bouché par 3 blocs de granite.

La jonction de ces 3 couloirs communique avec le bas de la galerie descendante par un étroit boyau appelé puits de service.

La chambre basse dispose d’une niche prise dans l’épaisseur de son mur, donnant à l’est sur un boyau étroit dégagé sur 5.5 m dans une maçonnerie, puis creusé sur 10 m dans les pierres de remplissage.

L’entrée de la galerie descendante est surmontée d’un double toit en chevron, de même forme que les toits des chambres basse et haute.

Entre le plafond de la chambre haute et son toit s’intercale sur 13 m un empilage de mégalithes qui pèsent entre 30 et 65 t appelés blocs de décharge.

Tous ces volumes sont vides et nus, sans peinture, sans gravures, et on a peine à croire que la pierre évidée trouvée dans la chambre haute ait pu être le sarcophage d’un grand roi.

Tous ces volumes sont alignés sur un même plan vertical dont l’axe se situe à 7 m à l’est de l’axe de la pyramide.

Le volume de la chambre basse est centré sur l’axe central Nord Sud de la pyramide.

Cependant il y a une partie invisible mais bien présente dans la pyramide qui  soutient tous les volumes que je viens de décrire, c’est un soubassement, une maçonnerie qui part du socle initial à 6 m et qui monte en suivant les galeries.

Ce soubassement est orienté nord-sud il démarre depuis la base nord sous la galerie descendante, se prolonge vers le sud sous la galerie ascendante, puis sous la galerie horizontale et la grande galerie, puis sous la chambre basse, puis sous la chambre haute.

Son extrémité la plus au sud est sous la chambre haute à 16 m au sud de l’axe vertical de la pyramide.

Son extrémité Est connue est une maçonnerie qui déborde de 5.5 m l’extérieur du mur de la chambre basse, ce qui la met à 15 m de l’axe central, c’est dans cette zone que passe la cage du premier étage, son extrémité Ouest connue est 3 m à l’Ouest de l’axe central.

Ce qui donne dans ses points haut une section de 18 m de large et 130 m de long culminant à 42 m de hauteur sous la base de la chambre haute.

Ce soubassement est en fait en deux parties, la plus importante, une partie sud démarrant au niveau du tertre initial à 6 m d’altitude à 70 m de l’axe central et s’élevant à 42 m avec une pente de 26 ° jusqu’à l’axe central, puis continuant à l’horizontale jusqu’à son extrémité sud. Une partie nord qui soutient la galerie descendante dont le point le plus au sud est à 70 m de l’axe partant du niveau zéro et montant jusqu’à 18 m avec une pente à 26° sous l’entrée de la galerie descendante.

On ne connaîtra probablement jamais la configuration exacte de ce soubassement, en particulier son évasement dans le sens E-O on est seulement sûr d’une chose, il existe!

Ce n’est  certainement pas un assemblage aussi soigné que celui des pierres de parement, mais beaucoup plus précis que celui des pierres de remplissage, car si ce soubassement bouge (et il a bougé malgré les précautions prises) les structures assez fragiles qui sont au dessus peuvent se fissurer, ce qui serait fâcheux et qui est arrivé dans la chambre haute.

Donc les blocs constituant ce mur seront faits du même calcaire utilisé pour les blocs de la maçonnerie de la chambre basse et des galeries.

Je viens de décrire succinctement ce que l’on a trouvé à ce jour dans cette pyramide.

En arrivant au bout de cette étude on aura découvert bien d’autres éléments importants.

  • D’abord l’emplacement exact du complexe mortuaire qui reste à découvrir.
  • Tout le circuit d’eau et cage d’ascenseur des 3 étages visibles.
  • Les 2 ou 3 étages d’ascenseurs pour aller au sommet.
  • La véritable entrée de la pyramide et la galerie d’accès qui conduit au point de chargement des ascenseurs.

Après avoir lu cette étude, certains archéologues vont avoir du travail! c’est mon espoir.

Il est devenu de tradition de rechercher dans cette pyramide des ratio remarquables, par exemple la quadrature du cercle: Le périmètre du cercle de rayon la hauteur de la pyramide de Chéops, rapporté au périmètre de sa base donne 3.15 pour la constante Π. Il y a des volumes entiers consacrés à ce sujet.

J’apporterai ma modeste contribution à ce domaine foisonnant en faisant la remarque qu’il y a 7 pyramides et que 7 fois la base de la pyramide de Chéops donne le Mile Impérial 1610 m à 0.4 pour mile près, ce qui (comme le reste) ne veut rien dire!

Et ce qui n’a rien à voir avec les pyramides √G = Π avec un écart de 0.5%

Je vous propose de commencer par l’examen des ressources à disposition des constructeurs.

Mais on peut tout aussi bien passer au résumé du site.