Trajet du temple d’en bas au temple d’en haut

Une chaussée avait été aménagée pour acheminer toutes les pierres venant du Nil vers la base de la pyramide altitude 60 m, elle est aujourd’hui entièrement dévastée, mais il en reste des traces qui laissent penser qu’elle mesurait 18 m de large, était en deux partie, une rampe à 4% sur 130 m en haut du plateau face à la pyramide élévation de 55 à 60 met une rampe à 7.5% de 530 m du temple d’en bas à l’extrémité haute du plateau pour une élévation de 15 m à 55 m. Son revêtement était en calcaire fin de Turah.

Ces données sont tirées de la publication BIFAO 67 (1967), p. 49-69 de G.Goyon.

A l’altitude 15 m, le temple bas est au niveau de la crue du Nil attesté par des ouvrages portuaires retrouvés par des fouilles sur le site, c’est donc à ce niveau que l’écluse finale amenait les pierres.

Cependant pour débarquer les pierres, il fallait un bassin final d’une profondeur de 5 m environ afin que l’on puisse redresser avant débarquement les mégalithes des toits qui pour diminuer le tirant d’eau dans le cours incertain du Nil voyageaient couchés. Avec une pente moyenne de 7.5% cela conduit à mettre ce bassin 70 m plus à l’est de l’emplacement supposé du temple bas, soit au final une rampe de 600 m à 7.5% pour arriver en partie haute du plateau suivie d’une rampe de 130 m à 4 % pour arriver au niveau du temple d’en haut pour une élévation totale de 50 m depuis le point de débarquement des pierres..

Un chemin de roulement était posé sur cette chaussée, toutes les pierres du parement et celles venant d’Assouan sont passées par là sur des rouleaux à plots, propulsées par des pousseurs à pendule d’une grande simplicité et d’une incroyable efficacité. Lire la suite