Deuxième étage: la chambre basse

Il s’est écoulé 6 ans depuis « le premier coup de pioche », La pyramide arrive au niveau 27 m, toit posé, l’oscillateur de « la chambre de la reine » peut être mis en service et monter les pierres plus haut, jusqu’à 60 m sur l’assise.

A son démarrage, le volume déjà posé par l’étage de la grotte est 42% du volume total. 

Les équipes sont rodées, comme les méthodes, les plus grosses pierres de remplissage ont été posées, on a posé les 18 mégalithes de 33 t du toit de la chambre de la reine à + 24 m d’altitude.

Tous savent que ce n’était qu’un échauffement, derrière un défi autrement difficile à relever se profile, 3500 t de mégalithes pesant entre 30 et 65 tonnes pièce, sont à placer à 60 m d’altitude, mais tous sont confiants, car les outils sont puissants et fiables, les méthodes sont éprouvées, les effectifs sont rodés, le moral est très haut, le pharaon souriant, le baromètre est au beau fixe.

  L’oscillateur de la chambre basse fonctionne suivant le même principe de base que le précédent, celui de la grotte souterraine mais avec une géométrie différente.
Comme réservoir d’eau, la chambre basse et la galerie horizontale remplacent la grotte.
Le niveau d’eau dans la chambre basse est fixé par le déversoir qui communique avec le puits de service à 21 m, c’est le niveau  de la mi_hauteur du couloir horizontal qui relie la chambre au volume commun entre la grande galerie et la galerie ascendante.
La mission de cet étage sera de lever les pierres amenées par le premier étage au niveau + 27 m, jusqu’au niveau + 60 m, soit une portée encore inégalée de 33 m.
On pourrait croire que plus on monte dans la pyramide plus les pierres sont légères, ce qui est vrai en moyenne, mais il y a des exceptions, cet étage aura à élever les blocs en granite constituant les murs de la chambre haute et du complexe mortuaire, le poids des blocs des murs de la chambre haute peut atteindre 9 t et il faudra les élever à + 50 m.
Dans sa conception dépouillée et simple, cet étage est un « monstre » de performance, la quintessence du savoir faire en ascenseurs hydrauliques de la IV dynastie.

Lire la suite