Mobilité des pierres

Les pierres des pyramides parcouraient 300 KM par jour, le tour de la terre tous les 6 mois, elles devaient monter rapidement sur le plateau des monte charge, il était nécessaire qu’elles aient une grande mobilité, ce qui est un challenge redoutable pour des blocs de plusieurs M³ pesant des tonnes.

Que ce soient les lourds mégalithes de granite en provenance des carrières d’Assouan 1000 KM plus au sud, les blocs de calcaire fin en provenance des carrières de Turah 20 KM au sud, ou les blocs de remplissage extraits sur le plateau, il y aura toujours une partie du périple qui se fera sur le sol, que ce soit pour monter des carrières de Gizeh toutes proches situées 400 m au sud est de la base de la pyramide, quelques mètres en contre bas, ou pour hisser sur le plateau de Gizeh au bout d’une chaussée de 700 m en pente de 8% les pierres débarquées de leur moyen de transport fluvial dans une installation au bord du canal qui les a acheminées.

Mais leur périple ne s’achève pas au seuil de la pyramide, il aura fallu les élever, travail des monte charges hydrauliques qui les chargent « à la volée », il faut que ça aille vite!

Puis les dispatcher sur les assises et encore les déposer à leur emplacement définitif, avec pour les blocs du parement un dernier déplacement ultra précis de quelques centimètres pour les plaquer, contre le bloc déjà posé.

Jusqu’à présent, le « consensus » nous a abreuvé de solutions navrantes qui ne correspondent pas du tout aux problèmes posés, ni au niveau de compétence des bâtisseurs:

  • Transport fluvial sur le pont d’un bateau
  • Transport terrestre sur des traîneaux tirés poussés à hue et à dia par des cohortes d’ouvriers équipés de cordes et de leviers, soit glissant sur des chaussées lubrifiées, soit roulant sur des rouleaux en bois plus ou moins bien alignés, sans parler des ascensions sur rampes.

Dans les deux chapitres qui suivent Transport fluvial et la marche des pierres, je vais exposer des méthodes qui leur étaient accessibles et qui apportaient de réelles solutions au problème de la mobilité des pierres.

On constatera dans le transport fluvial, qu’un document totalement improbable, miraculeusement retrouvé dans un port abandonné au bord de la mer rouge donne la clé de compréhension des solutions utilisées.

Le principe assurant la mobilité des pierres sur la terre ferme est simple à comprendre, mais subtil dans son application.

Au lieu de frotter sur le sol, ce qui entraîne un effort trop important, les constructeurs n’avaient le choix qu’entre deux types de solutions génériques:

  • Faire rouler sur un rouleau circulaire, ce qui est très performant, mais nécessite, ce qui était à la portée des constructeurs, des rouleaux très bien finis et une piste bien plane, mais surtout parfaitement propre alors que les déplacement se faisaient sur un plateau couvert de sable balayé fréquemment par le vent qui répand ce sable partout. Cette condition de propreté rendait cette solution coûteuse en entretien. Mais également dangereuse dans les pentes car en cas d’erreur de manœuvre les charges se transforment en projectiles de plusieurs tonnes.
  • Faire se déplacer les charges dans l’air et non pas sur le sol!

bequille

La charge est légèrement soulevée par une béquille qui la fait décoller du sol et avancer dans l’air en rotation sur une arête avant de retomber, pour repartir dans le même mouvement sur la béquille suivante.

Il y a avance dans l’air et rotation sur une arête avec très peu de frottements.

Evidemment nous voyons ci-dessus la représentation du principe de la cinématique du mouvement, dans la réalité, les plots étaient distribués sur les parois d’un cylindre.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s